Départ FR
Aide
Mon compte

What to see in Russie

Kiji

Attractions touristiques dans Kiji

Voyager à l'île de Kiji, c'est choisir une destination unique située dans un endroit magique. L'île, car Kiji est une île, est située dans le deuxième plus grand lac d'Europe : le lac Onega. Le paysage qui vous accueillera est celui de la taïga : une forêt boréale composée d'énormes conifères feuillus typiques des histoires que nous entendions quand nous étions enfants. Kiji se situe dans la Carélie, une région peuplée de forêts et parsemée de 5 000 lacs. Rien que dans l'Onega, il y a plus de 1 600 îles de diverses tailles.

 

Quelques conseils avant de partir pour Kiji

Découvrez Petrozavodsk

La seule façon de se rendre à Kiji c'est par bateau depuis la ville continentale de Petrozavodsk, que vous pouvez rejoindre en train depuis Saint-Pétersbourg ou Moscou. Vous voudrez peut-être passer une partie de votre voyage dans cette belle ville, qui abrite des théâtres, des galeries et des musées. L'un des plus intéressants, si vous êtes fasciné par la mer, est le musée de la marine odyssée polaire. Cependant, le Musée d'art de la République de Carélie vous donnera une idée très précise du bagage culturel de la région.

Si vous n'avez pas envie de visiter un musée en attendant votre bateau, faites une promenade au bord du lac et appréciez les charmantes maisons en bois. Les habitants de Petrozavodsk y viennent régulièrement, ils s'y rassemblent et y passent du temps en harmonie avec la nature.

Si vous préférez aller directement à l'embarcadère, vous pouvez prendre un bus à la gare ou appeler un taxi. Son prix n'est pas élevé.

Conseil pour voyager à Kiji

L'île entière peut être considérée comme un musée de plein air et vous pouvez en profiter à votre guise sans aucune restriction. Mais la plupart des bâtiments que vous visiterez appartiennent à l'église orthodoxe russe. Certains, en effet, sont encore en usage et sont des destinations de pèlerinage pour les fidèles. Par conséquent, soyez respectueux : Vous ne pouvez pas fumer à l'intérieur des églises, car cela endommagerait leurs structures en bois. Si vous faites du vélo, ne quittez pas les sentiers balisés, car les terres autour du lac et le lac lui-même sont protégés. Bien sûr, n'y laissez pas de déchets.

Se rendre à Kiji en bateau

La première expérience inoubliable que vous vivrez à Kiji est le voyage lui-même de Petrozavodsk à l'île. Le voyage dure une heure et quart et, bien que la première moitié du trajet puisse sembler un peu monotone, le paysage de la deuxième moitié vous surprendra, car il devient un véritable labyrinthe dans lequel l'eau coule entre des îles au terrain très plat, couvertes d'arbres, comme de grands pots flottants. Vérifiez par vous-même et comptez les différentes nuances d'ocre, de vert et de bleu que vous voyez. Le résultat vous surprendra.

Que voir sur l'île de Kiji : Pogost

Les photos de Kiji qui circulent sur internet sont très éloquentes. La première chose que vous trouverez en arrivant sur l'île sont les trois structures principales. Elles sont toutes faites de bois sombre et donnent l'impression d'avoir émergé directement du lac. Ces trois structures constituent le pogost de Kiji, un complexe religieux orthodoxe inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO. Il s'agit de deux églises proprement dites et d'un clocher. Ce dernier peut et doit être visité, puisque vous pourrez voir de la tour une superbe vue panoramique de l'île.

La légende de la construction de l'église

S'il y a une chose qui caractérise la Russie, ce sont ses légendes locales et son folklore. Dans le cas du pogost de Kiji, la légende raconte que son constructeur, le charpentier Nester, lorsqu'il a terminé le travail, pour lequel il n'a utilisé ni clous ni autre métal, a jeté sa hache dans le lac et a proclamé : « Le maître Nester a construit cette église et le monde n'en connaîtra pas d'autre comme celle-ci ! »

Du bois, encore du bois ! Autres bâtiments sur l'île de Kiji

Kiji a toujours été une île peu habitée. En effet, ses habitants l'ont abandonnée au milieu du XXe siècle. Mais cela a mis en danger la préservation des trois structures de pogost, c'est pourquoi, le gouvernement russe a pris des initiatives et a organisé le déplacement de plusieurs bâtiments emblématiques de la région de Carélie vers l'île. C'est pourquoi Kiji abrite aujourd'hui : La chapelle des Trois Saints ; La chapelle de l'Assomption de la Bienheureuse-Vierge-Marie ; La chapelle du Sauveur miraculeux ; La chapelle Pierre et Paul ; La chapelle de l'Archange Michel.

Que faire sur l'île de Kiji

Au début de l'article, nous avons mentionné que vous ne devez pas quitter les sentiers balisés si vous faites du vélo. En effet, des vélos peuvent être loués à proximité de l'endroit où vous laissera le bateau qui vous aura emmené sur l'île. Si vous en louez un, vous pourrez non seulement visiter le pogost, mais aussi les cinq chapelles, quelques petits villages de l'intérieur et, bien sûr, profiter de la forêt boréale.

Vous pouvez le faire aussi à pied si vous préférez, mais vous parcourrez moins de terrain.

Voyager à l'île de Kiji et voir les environs

La Carélie est une magnifique région qui a le privilège d'avoir des paysages spectaculaires. Les îles Solovki, le joyau de la mer blanche se trouvent au nord de Kiji. Non seulement vous y découvrirez un écosystème unique, mais aussi la beauté de son monastère du XVe siècle.

Vous voulez un conseil d'expert ?

Nous vous aidons à choisir la meilleure destination pour votre voyage.

Vous pourriez également aimer

LIEUX D'INTéRêT