Offre de la semaine
Aide
FR
Mon compte
Informations sur le Coronavirus

What to see in Russie

Goritsy

Goritsy

Voyager à Goritsy signifie apprendre à connaître une partie de la Russie qui n'a rien ou presque rien à voir avec l'architecture monumentale de Moscou ou de Saint-Pétersbourg. En effet, ce petit village est situé dans une zone boisée et n'est accessible qu'en bateau. Heureusement, de nombreuses croisières sur la Volga y font une escale. Vous serez surpris par ses maisons en bois peintes de couleurs vives et par son monastère.

 

Voyager à Goritsy : une promenade à travers les étranges coutumes du mariage russe

Le monastère de la Résurrection

Bien que Goritsy soit surtout un lieu de passage vers Kirillov, elle a aussi ses propres attractions. Le monastère orthodoxe féminin en fait partie, il se trouve à seulement six kilomètres du monastère Kirilo-Belozerski, le plus connu et le plus visité.

Le monastère a été fondé en 1544 par la princesse Jovanskaya, qui a pris le nom de la princesse Eufrosinia Statritskaya lorsqu'elle a épousé Andrei, l'oncle d'Ivan le Terrible. Elle ne savait probablement pas à l'époque qu'elle allait y être enfermée.

Euphrosinia faisait partie de ces femmes rebelles qui ont été tellement gênantes tout au long de l'histoire. En effet, elle a été placée pour la première fois en « prison » entre 1537 et 1540, après avoir initié le soulèvement des habitants de Novgorod contre les princes moscovites.

Après ces trois années, le conseiller d'Ivan le Terrible eut beaucoup de mal à le convaincre de la libérer, mais la chance n'était pas du côté du Tsar. À cette époque, son fils (qui sera tué à l'âge de huit ans) n'était pas encore né, ce qui faisait du fils d'Eufrosinia un possible héritier. Ainsi, après quelques années de lutte acharnée, il a forcé sa tante à prononcer ses vœux en 1563. Cette femme a passé les dernières années de sa vie à broder au fil d'or dans le monastère que vous ne pouvez pas manquer lorsque vous décidez de vous rendre à Goritsy. Elle est morte la même année où son fils a été tué, puis l'Église orthodoxe l'a canonisée.

Une des légendes sur le monastère de Goritsy raconte qu'un des corps de femmes trouvés dans l'enceinte en 2007 appartenait à la princesse rebelle, mais il semble que ce ne soit pas le cas, et qu'elle soit enterrée à Moscou.

En 2007, deux corps de femmes ont été retrouvés et certains considèrent, malgré le scepticisme des historiens, que l'un d'entre eux est celui de la fondatrice, cependant, on estime qu'elle a été enterrée dans l'église de Saint-Michel l'Archange au Kremlin de Moscou.

Voyager à Goritsy, porte d'entrée de Kirillov

Kirillov est une destination beaucoup plus fréquentée par les voyageurs qui décident de faire une croisière fluviale sur la Volga. On y trouve le monastère Kirillo-Belozersky, l'un des plus grands et des plus anciens de Russie.

La première chose qui attirera votre attention est son extérieur et ses jardins, entretenus avec le même soin que celui que son fondateur allait continuer à apporter.

La légende du monastère Kirillo-Belozersky

Toutes les religions ont des histoires de saints et d'apparitions, et l'orthodoxie russe ne fait pas exception. La légende de la construction du monastère Kirillo-Belozersky raconte que Saint-Cyril serait apparu un jour avec le message de la Vierge Marie de construire un monastère à cet endroit.

Malheureusement, ce n'est pas la seule version. La plus officielle est que le gouvernement de Moscou a réalisé que l'enclave de Kirillov était d'une grande importance stratégique et y a envoyé Cyril, qui n'était pas encore un saint.

Le monastère comme forteresse

Kirillo-Belozersky n'est pas le seul monastère au monde à avoir également servi de forteresse, mais il a la particularité de n'avoir jamais été l'objet d'une attaque.

Pendant son utilisation, à l'époque de Cyril, entre 600 et 700 personnes vivaient à l'intérieur. Un peu plus d'un quart d'entre eux étaient des moines, tandis que le reste vivait de l'artisanat ou appartenait à l'armée.

Actuellement, le monastère est habité par moins de dix moines.

Les anges du monastère Kirillo-Belozersky

L'une des portes d'entrée du monastère est décorée de belles fresques. L'une d'entre elles se distingue particulièrement, car elle représente deux anges. Pendant que l'un tient un parchemin, l'autre menace avec une hache. Alors si vous décidez de vous rendre à Goritsy et d'entrer dans le monastère Kirillo-Belozersky, soyez prudent. L'ange sur le parchemin récitera vos péchés, et peut-être que l'autre décidera de vous couper la tête si vous en avez trop. C'est du moins ce que raconte une autre légende.

La même légende dit que si vous sortez avec la tête sur les épaules, c'est que votre péché a été pardonné.

Le musée des icônes

À l'intérieur du monastère, il y a une petite enceinte qui abrite l'une des plus impressionnantes collections d'icônes au monde. Elle est également complétée par l'exposition de livres anciens, d'œuvres en pierre et de divers arts graphiques.

Vous pourriez également aimer