Offre de la semaine
Aide
FR
Mon compte
Informations sur le Coronavirus

What to see in Namibie

Populations des Himba et des Herero

Populations des Himba et des Herero

L'ethnie Herero est répartie dans les pays d'Angola, du Botswana et dans les régions nord de la Namibie, du Damaraland et de Kaokoveld, constituant 10 pourcents de la population, ce qui représente environ 200 000 personnes.

Ils vivent de l'élevage et d'une agriculture modeste. Les Herero s'habillaient comme la tribu Himba, mais les missionnaires ont convaincu les femmes d'adopter leur apparence actuelle, ce qui a fait évolué les habits des missionnaires allemandes de l'époque victorienne, avec des imprimés colorés et lucides et un curieux chapeau, conçu pour rendre hommage à la forme de la tête de la vache.   Les hommes vêtus avec amaricana, sombrero et canne, montrent l'élégance qu'ils ont copiée de leurs colonisateurs.

Entre la Namibie et l'Angola, se trouvent les cascades d'Epupa, territoire de l'ethnie Himba dans la région de Kunene. Ce sont des polygames, leur croyance étant leur suprême être Mukuru, semi-nomades et vivant avec du bétail.

Les maisons faites de boue, de fumier et de branches sont en forme de cône. Les hommes sont généralement dans les pâturages avec les moutons et les chèvres. Les femmes Himba ne se baignent que le jour de leur mariage, mais la plupart du temps, elles passent la majeure partie du temps à enduire leur nudité d'une pommade ocre, de beurre et d’herbes aromatiques, teignant la peau d'une couleur rouille pour se protéger du soleil et s'embellir. Elles portent une jupe en peau de vache et de grands colliers et bracelets et une sorte de tresses jusqu'aux épaules. Ce sont elles qui traitent les vaches, construisent les maisons et s'occupent des enfants. Les enfants sont circoncis à l'âge de 11 ans et, les quatre incisives inférieures sont extraites en l'honneur de leurs vaches vénérées.

Les deux ethnies partagent leurs origines bantoues dans la langue, l'otjiherero. Et bien que chacun ait suivi son propre chemin vers l'année 1800, à Opuwo, l'une des villes du nord, on peut voir comment ils se rendent au marché et les Himba se mêlent harmonieusement avec leur nudité rouge et les Herero avec leurs robes volumineuses.

NOS MEILLEURS VOYAGES POPULATIONS DES HIMBA ET DES HERERO

Vous pourriez également aimer