Offre de la semaine
Aide
FR
Mon compte
Informations sur le Coronavirus

Gastronomie

Gastronomie Émirats arabes unis

La gastronomie moderne des Émirats arabes unis se caractérise en particulier par sa touche internationale. En effet, les hôtels et restaurants les plus réputés du pays sont connus pour avoir attiré dans leurs cuisines les meilleurs cuisiniers du monde. Ainsi, dans les grandes villes comme Abou Dabi ou Dubaï, il est bien plus facile de trouver de la cuisine occidentale ou orientale que la véritable gastronomie arabe.

Néanmoins, vous aurez également l’occasion de déguster divers plats de la cuisine émiratie dans laquelle se reflète la diversité culturelle du Moyen-Orient ainsi que les traditions du pays, mélangées aux saveurs de ses voisins Syriens, Libanais et Iraniens. En plus des spécialités locales très cosmopolitaines comme le chawarma, le houmous ou le falafel, découvrez quelques-unes des 10 recettes les plus typiques que vous aurez la chance de goûter en voyageant aux Émirats arabes unis.

Baklava

Parmi les desserts les plus typiques, nous pouvons citer le Blakawa, un gâteau traditionnel de la cuisine arabe à base de fruits secs, - parmi lesquels les amandes et les pistaches sont très populaires -, de sirop et de pâte philo, une masse très fine d'origine grecque très semblable à la pâte feuilletée, faite de farine, de sel, d'huile et d'eau.

Café

Outre sa valeur culinaire, d'excellente qualité, le café arabe ou kahwa est un symbole d'hospitalité et un élément culturel très important aux Émirats arabes unis. Les grains de ce café sont très foncés et aromatiques, le café est donc préparé avec les grains de café entiers et non moulus dans un rituel où l'eau est bouillie 3 fois et les grains sont remués très lentement. Selon l'occasion, la boisson est servie de différentes façons ; lors d'événements de célébration comme un mariage ou la naissance d'un nouveau membre de la famille, elle est préparée avec du sucre, recevant le nom de Mazbut ou Zidaya en raison de sa douceur. Si par contre l'événement est triste, comme un enterrement, le café est bu amer et s'appelle saadah. La façon dont il est servi est marquée par un modèle culturel dans lequel les personnes âgées sont servies en premier et, par ordre décroissant d'âge, toutes les autres.

Chai zan-ja-beel

Pour aider à faire descendre la nourriture, il est très courant que les Émiratis l'accompagnent d'un Chai zan-ja-beel : un thé préparé en faisant bouillir du gingembre avec du sucre et en ajoutant quelques fils de safran. Il peut également être servi avec du lait. En raison de ses propriétés digestives, elle est largement consommée dans tout le Moyen-Orient.

Kebbe Naie

Aussi connu sous le nom de keppe ou képi, c'est l'un des plats les plus traditionnels de la cuisine arabe. C'est une recette qui peut être matérialisée sous forme de grosses boulettes de viande ou sous forme de gâteau. Il s'agit d'un mélange de viande hachée finement - de bœuf ou d'agneau - de couscous ou de boulghour, d'oignon haché, de jus de citron et de diverses épices, qui une fois bien pétrie, est conservée au froid pendant quelques heures afin que le citron agisse comme un agent de cuisson sur la viande. Une fois macéré, il est coupé et servi froid. C'est une recette qui peut peser sur l'estomac, vous pouvez donc opter pour la version cuite, sans citron et dont la pâte est cuite et servie chaude.

Le-ge-matt

Un autre des protagonistes les plus appréciés de la table arabe est le Le-ge-matt ; une boule délicate préparée à partir de lait, de yaourt et de sel, qui est frite jusqu'à ce qu'elle acquière une couleur dorée et est servie couverte de miel.

Massaf

Quant aux plats principaux, rien dans la cuisine arabe n'est comparable au Massaf en termes d'importance sociale. Servi lors d'événements importants, tant les mariages que les funérailles, il consiste en un agneau entier rôti, cuit plus tard dans une sauce au yogourt et servi sur un lit de riz ou de boulghour. C'est une recette qui tire son sens du fait que l'agneau est une viande chère et très appréciée en Orient, donc réservée aux grandes occasions.

Mezze

Nous pouvons continuer avec le mezze, une sélection d'amuse-gueules qui comprend certaines des spécialités arabes les plus traditionnelles et les plus répandues. Dans un plat de mezze, il est courant de trouver du taboulé, du houmous, ou ce qu'on appelle le warak einabn : une sorte de canapé de viande et de riz enroulé dans une feuille de vigne. Le tout est accompagné d'une salade de tomate, d'oignon et de persil, servie en petits morceaux, assaisonnée et épicée.

Mutabal

Le mutabal Betinjan, également connu sous le nom de Baba Ghanoush, qui dans sa traduction littérale signifie "coquet et vicieux", est un plat traditionnel hérité de la cuisine syrienne et libanaise très proche du humous. Il s'agit d'une purée d'aubergines de texture agréable et légère, mélangée avec du sel, du poivre, de l'huile d'olive, du tahini et diverses épices. Selon la croyance populaire et comme son nom l'indique, c'est un plat qui semble aiguiser l'appétit et la gourmandise de ceux qui le dégustent. À tel point que par tradition les mères le donnent à leurs filles pour éveiller en elles les mêmes qualités de la recette. Cependant, pour la même raison, elle a quelques détracteurs des secteurs plus traditionnels de la culture arabe.

Olives marinées

Conformément à un trait culinaire très commun dans la cuisine arabe et du Moyen-Orient où l'utilisation d'épices est essentielle, une bonne idée pour aiguiser votre appétit est de commencer par quelques olives assaisonnées au style national, composées d'un mélange d'huile d'olive, de jus de citron, de piment moulu, de thym, de cumin, de poivre et de sel.

Taboulé

Parmi les différentes spécialités que l'on peut trouver dans un plat de mezze, l'une des plus connus est le taboulé. Ce plat du Liban et de la Syrie, se compose d'une salade de boulghour et d'herbes, assaisonnée de menthe, d'oignon et de tomates hachées qui, servie froide, est généralement l'un des plats les plus consommés pendant les mois d'été pour lutter contre la chaleur.