Le rituel du thé dans 5 endroits différents du monde

Le rituel du thé

D’après les légendes, c’est un empereur chinois qui aurait accidentellement découvert le thé vers 2737 avant J.-C. Que ce soit vrai ou non, ce que l’on peut dire, c’est que cette boisson a conquis les palais lors de son passage dans les pays du monde. Et aujourd’hui, c’est la deuxième boisson la plus consommée ; seulement après l’eau. Nous vous expliquons le rituel du thé dans différentes parties du monde.

Le rituel du thé dans le monde

Il semble que pendant que Shen Nung, un empereur chinois, se reposait à l’ombre d’un arbre, quelques feuilles sont tombées dans sa tasse d’eau bouillie, changeant à la fois sa couleur et son goût. Émerveillé par l’arôme et le goût, il venait de découvrir ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de thé.

L’éventail de possibilités est extrêmement large, car non seulement on trouve une grande variété de types de thé, mais les façons de le préparer varient aussi beaucoup d’une région à l’autre. Si vous voulez en savoir plus sur le rituel du thé dans certains endroits du monde, nous vous en parlons ici.

Turquie, producteurs et grands consommateurs

La Turquie est non seulement l’un des plus grands producteurs du monde, mais le rituel du thé y est également très important. Mais ce n’est pas qu’une simple boisson, c’est également une façon d’être en contact avec d’autres personnes et d’offrir l’hospitalité et une attention à n’importe quelle occasion.

Pour sa préparation, et pour être sûr du goût de cette boisson, le thé est préparé dans des théières doubles. La théière du bas contient l’eau et l’autre le thé. Lorsque l’eau bout, on la verse dans la théière et on fait bouillir à nouveau de l’eau, en laissant le tout sur le feu pendant au moins dix minutes. Étant donné qu’il acquiert un goût très fort, il faut ajouter de l’eau chaude et deux sucres lorsqu’il est servi.

Chine, le goût est dans la variété

Les variétés de thé qui sont bues en Chine sont aussi nombreuses que ses kilomètres carrés de superficie. Comme dans les cultures voisines telles que le Japon ou la Corée, le rituel du thé est une cérémonie compliquée dans laquelle il y a un placement précis des tasses et de la théière, tout comme certains mouvements. Son importance est telle qu’elle a son propre nom : chafa, qui signifie  » façon de préparer le thé « .

Dans le cadre de la tradition du rituel du thé, celui-ci était également consommé dans les Maisons de thé ou chaguan. Cependant, pour les nouvelles générations, ces lieux ont perdu de leur intérêt, et cette boisson a maintenant tendance à être dégustée dans n’importe quelle cafétéria ou bar.

Japon, thé matcha mousseux

Le rituel du thé s’est étendu de la Chine au Japon, et se tenait dans les temples bouddhistes, bien qu’il se soit ensuite étendu à l’aristocratie puis à toute la population. Actuellement, la plus caractéristique est le thé vert matcha.

Pour sa préparation, on utilise un bol dans lequel on introduit le thé. Les ustensiles sont également spécifiques, et une cuillère en bambou appelée chazaku est utilisée, ainsi qu’un agitateur. L’eau doit être à une température entre 75º et 80º et seul le bol doit être nettoyé avec. Ajoutez ensuite une cuillerée de thé tamisé et versez de l’eau à 90º maximum, c’est-à-dire, sans faire bouillir. Remuez avec l’agitateur jusqu’à ce qu’il soit complètement dissous et qu’une mousse se forme.

Maghreb, la passion de la menthe

Au Maghreb, ils pratiquent également leur propre rituel du thé et c’est même considéré comme une offense de ne pas l’accepter. Le thé vert à la menthe est le plus caractéristique de cette région, et son origine vient du Maroc. Pour la préparation, il faut d’abord chauffer et nettoyer la théière avec de l’eau bouillante. Ensuite, il faut ajouter le thé et l’eau bouillie et laisser reposer pendant 40 secondes. Cette eau doit être jetée puis il faut en ajouter à nouveau pour que le thé perde son goût amer.

Ensuite, on ajoute de la menthe au choix et du sucre blanc en morceaux. On le laisse ensuite reposer sans remuer et on le verse à nouveau dans la théière, et cela jusqu’à trois fois, afin d’obtenir un mélange et un goût plus sucré. Une fois prêt, il est servi dans de grands verres pour lui permettre de s’oxygéner.

Pakistan et Inde, le thé chai par excellence

Bien que d’autres variétés soient également dégustées, tant en Inde comme au Pakistan, on préfère le thé masala chai ; un thé noir avec des épices comme la cardamome, le clou de girofle, la cannelle ou le gingembre, entre autres. Pour le rituel du thé, on le fait bouillir pendant environ 5 minutes et on le laisse reposer 10 minutes supplémentaires. Ensuite, on y ajoute du lait chaud avec du sucre.

Si vous voulez en savoir plus sur le rituel du thé dans le monde, vous savez déjà quelles destinations choisir pour vos prochains voyages!

Comments are closed.