Comment célébrer Pourim ? | Carnaval des Juifs

Carnaval des Juifs

Pourim, ou carnaval juif, est célébré chaque année en mars. Bien que ce soit plutôt par hasard. La date réelle donnée par le calendrier juif est le 14 du mois d’Adar. Comme le calendrier hébreu fluctue, cette date coïncide généralement avec le mois de mars.

Pourim est la commémoration de l’échec du roi Haman dans sa tentative d’extermination des Juifs au IVe siècle avant J.-C.

Histoire de Pourim. Le livre d’Esther et le carnaval des Juifs

Pour comprendre pourquoi cette fête juive est la plus joyeuse du calendrier hébreu, pourquoi la nourriture est autorisée sans limite et même jusqu’à s’enivrer, il faut se plonger dans l’histoire.

Le grief

L’ancien Empire persan couvrait 127 pays et le peuple juif figurait parmi ses sujets. L’un des rois perses était Haman, il avait des amis mais aussi des ennemis et l’un d’eux, le roi Assuérus, a exécuté sa femme. Pour la remplacer, un concours de beauté a été organisé. Ce dernier a été remporté par une jeune femme juive : Esther. Mais Esther a gardé son origine secrète. Entre-temps, Haman, un antisémite bien connu, a été nommé premier ministre de l’Empire persan.

Tous les dirigeants des pays gouvernés par l’Empire devaient rendre hommage à Haman, mais Mardochée, le chef du peuple juif et cousin d’Esther, refusa de le faire. Puis Haman, dans un immense accès de colère, convainc le roi perse d’ordonner l’extermination de tous les Juifs du royaume en un jour, qu’ils soient hommes, femmes, enfants ou vieillards.

Ce jour serait le 13e jour du mois d’Adar.

La faveur divine

Mardochée savait que les Juifs s’étaient mis dans le pétrin, mais il avait confiance en son Dieu. Il a donc rassemblé tout son peuple, s’est repenti de ses péchés et a élevé ses prières vers le ciel. Entre-temps, Esther avait des projets un peu plus pragmatiques : voyant ce qui allait se passer, elle a emmené son mari dans un lieu privé et lui a révélé qui elle était et qu’elle appartenait à l’ethnie juive.

Le résultat ? Haman est pendu et Mardochée est nommé Premier ministre de l’Empire persan. Son premier acte en tant que dirigeant est de changer la loi qui empêchait les Juifs de se défendre contre leurs ennemis. Ainsi, le 13e jour d’Adar, une grande bataille est remportée par les Juifs. Et le 14 marque la célébration de la victoire.

Comment la plupart des Juifs orthodoxes célèbrent-ils Pourim ?

Ils écoutent la Megillah

La Megillah est une lecture du livre d’Esther qui est faite à deux occasions : à la veille du carnaval juif, c’est-à-dire le 13 d’Adar, et une deuxième fois lors de la célébration de la fête le 14.

Le rite correct n’est accompli que si chaque mot de la Megillah est entendu. Pendant la lecture, chaque fois que le nom du roi antisémite est prononcé, les auditeurs tapent des pieds sur le sol et font un grand bruit avec des crécelles et des sifflements. Cela symbolise l’effacement du nom du monarque maléfique.

Matanot Laevionim : donner à ceux qui en ont besoin

Bien que l’aide à ceux qui en ont le plus besoin soit une préoccupation permanente, il est plus important de respecter ce précepte pendant Pourim. Pendant le carnaval juif, la charité doit être offerte à au moins deux personnes qui en ont besoin.

Mishloaj Manot : envoyer de la nourriture à des amis pendant Pourim

Le carnaval des Juifs est un moment d’unité et d’amitié, qui est célébré par l’envoi de nourriture aux proches. Il est important que les cadeaux envoyés contiennent au moins deux types de nourriture et que les hommes envoient de la nourriture à d’autres hommes et les femmes à d’autres femmes,

Si la charité envers les personnes dans le besoin est plus efficace sans intermédiaire, l’envoi de nourriture se fait mieux par l’intermédiaire de tiers. Ce sont généralement les enfants qui le font.

Manger, boire et être heureux pendant le carnaval juif

Pourim est l’une des célébrations les plus joyeuses du calendrier juif et pour l’honorer, les familles et les amis se réunissent autour d’un repas spécial au moins une fois pendant le 14 Adar. La consommation d’alcool pendant ce repas fait partie du rituel.

Certaines coutumes de Pourim : Les oreilles de Haman et les déguisements

Pendant la célébration du carnaval juif, les enfants portent souvent des déguisements amusants qui font allusion au miracle qui s’est produit il y a tant de siècles. En outre, il est d’usage de préparer de délicieuses friandises appelées Oreilles de Haman, Hamantashan ou Oznei Haman. Elles sont constituées d’une pâte à base de farine, remplie de confiture de figues, de coings ou de graines de pavot et parfois de noix. Elles ont une forme très particulière, en forme de triangle avec la garniture au centre, partiellement cachée.

Vous voulez célébrer Pourim à Israël ?

Comments are closed.