7 cocktails internationaux que vous devez absolument goûter

cocktails internationaux

Voyager, c’est bien plus que vous promener dans les rues mystérieuses et exotiques de nos destinations. Se mêler aux habitants, manger les plats typiques et boire les boissons locales fait également partie de l’expérience. Et pour compléter la vôtre, chez Exoticca, nous vous parlerons de quelques cocktails internationaux que vous devez goûter lorsque vous vous rendez dans leur pays d’origine.

Les États-Unis : le pays des cocktails les plus célèbres du monde

Gimlet : gin et jus de citron

Le mélange de gin et de citron se boit dans plusieurs endroits au monde. À Minorque, par exemple, vous trouverez la fameuse Pomada de Minorque, obtenue en mélangeant de la limonade avec un gin local. Mais le Gimlet est devenu célèbre dans le monde entier grâce à la littérature et au cinéma : Raymond Chandler l’a écrit pour son détective, Philip Marlowe et Humphrey Bogart l’a popularisé dans des films comme Le grand sommeil. Buvez le si vous voyagez à Los Angeles, la ville natale de Marlowe.

Dry Martini : gin, vin de sauternes et olive

Originaire de Martinez, le Dry Martini est le voisin le plus proche du Gimlet, puisque sa ville natale se trouve dans la baie de San Francisco. Le mélange a été élaboré pour la première fois vers le XVIIIe siècle, bien que d’autres sources affirment que son auteur a un nom qui lui est propre ; c’est-à-dire, Jerry Thomas, le premier maître cocktail de l’histoire.

Le Dry Martini est, sans aucun doute, l’une des boissons les plus emblématiques du cinéma.

Gin Fizz : gin, jus de citron, sucre et eau gazeuse

Restons aux États-Unis, le premier pays producteur de cocktails au monde. Ici, le gin est la vedette. En ce qui concerne le Gin Fizz, le nom est dû au bruit des bulles de l’eau pétillante en sortant du siphon.

La France, lieu de naissance du Bloody Mary

Nous avons traversé l’Atlantique et nous sommes arrivés à Paris, en France, en 1921. Dans le célèbre Henry’s bar de la capitale française, le barman Fernand Petiot a créé ce mélange de vodka, de jus de tomate, de tabasco, de sauce Worcestershire, de glace pilée et de poivre et a ainsi augmenté la liste des cocktails internationaux.

L’origine de son nom n’est pas vraiment connue. Certains l’associe à Mary Tudor, la reine d’Angleterre qui a assassiné une foule de protestants. De l’autre côté du ring se trouvent ceux qui préfèrent l’anecdote selon laquelle deux clients de Chicago, qui, en voyant le cocktail, dirent qu¡il ressemblait à une serveuse de leur ville. La pauvre femme, nommée Mary, avait les joues rouges tout le temps et était surnommée Bucket of blood (seau de sang). Quoi qu’il en soit, le Bloody Mary est recommandé pour la gueule de bois. Bien que nous ne le conseillions pas.

Cuba Libre, un appel à la liberté, rhum et Coca-Cola

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, Cuba était une colonie espagnole, ce que les Cubains n’aimaient pas du tout. En effet, ils avaient déjà tenté à plusieurs reprises de devenir indépendants, mais en 1898, dans le port de La Havane, le cuirassé Maine explosa. L’attaque a été attribuée aux Espagnols, ce qui a fait entrer l’armée américaine dans la bataille du côté cubain.

À cette époque, le Coca-Cola était commercialisé à Cuba. Le mélange de la boisson nationale avec le rhum ne s’est pas fait attendre. Le résultat ? Un des cocktail les plus connus et les plus consommée au monde : le Cuba Libre. Voyager à Cuba pour le déguster le meilleur rhum.

Porto Rico : la délicieuse Piña Colada

À Porto Rico, non seulement on boit de la piña colada, mais ce cocktail a même une journée nationale : le 10 juillet. Comment pourrions-nous le laisser en dehors de la liste des cocktails internationaux ?

Le mélange de rhum blanc, de crème de coco et de jus d’ananas est né en 1954 à l’hôtel Caribe Hilton à San Juan de Porto Rico. Ramón Marrero, connu sous le nom de Monchito, avait reçu l’ordre du directeur de l’hôtel de créer une boisson unique qui laisserait les clients sans voix. Et il a réussi.

Il existe cependant des légendes qui parlent d’un capitaine pirate qui aurait inventé une recette similaire afin d’empêcher son équipage ne se rende. Malheureusement, le navire aurait coulé en emportant la recette.

Brésil : Caiprinha

La cachaça est une liqueur de canne fermentée. Si vous ajoutez du sucre, du citron et beaucoup de glace, vous obtenez l’un des cocktails les plus délicieux au monde : la caipirinha, un produit du patrimoine brésilien depuis 1918. En 2003, elle est devenue la boisson nationale du Brésil, mais son origine est bien plus ancienne. Elle est née à Sao Paulo en 1918 comme remède pour lutter contre la grippe espagnole. Pendant un certain temps, sa vente a été interdite car son succès était tel  que les vins portugais ne se vendaient plus au Brésil.

Parmi ses variantes il y a la caipiroshka, fait avec de la vodka au lieu de la cachaça, ou la caipirissina, dans laquelle l’alcool est le rhum blanc.

Avez-vous déjà votre itinéraire de cocktail mondial ? Voyagez avec Exoticca et goûtez-les tous.

Comments are closed.