4 tribus éthiopiennes | Vous serez fasciné par leur mode de vie et leurs traditions

4 tribus éthiopiennes

Cette fois-ci, nous vous proposons de visiter des peuples indigènes d’Éthiopie. Ils se caractérisent par leur grande diversité culturelle et ancestrale dont les vêtements féminins, leur rôle au sein des communautés et les différentes coutumes qui caractérisent ces tribus éthiopiennes. 

L’Éthiopie, l’un des pays africains les plus riches culturellement, où se trouvent des tribus éthiopiennes immergées dans un univers symbolique où tout objet, ornement ou cicatrice, est un monde culturel que nous vous invitons à découvrir lors d’un voyage.

Tribu Hamer, l’un des villages plus peuplés d’Éthiopie 

La tribu Hamer est la plus traditionnelle et la plus ancestrale d’Éthiopie. Il s’agit d’un groupe ethnique africain qui vit dans le sud de ce pays, à l’est de la rivière Omo, près de la frontière avec le Kenya. Ils vivent de l’agriculture et du pâturage, mais ont également une autre activité qui leur apporte non seulement une richesse économique, mais également une richesse culturelle et sociale : les marchés.

Les marchés sont devenus très importants dans la vie de la tribu Hamer. Ils s’y retrouvent tous pour échanger ou vendre des produits locaux : des légumes, des épices, des tissus, du café, du tabac, des citrouilles, des outils, etc., caractéristiques de cette tribu éthiopienne.

Les femmes de la tribu Hamer ont les cheveux imprégnés de boue ocre, avec des nattes et des coiffures ornées de plumes. Mais ce qui les caractérise le plus sont les grands colliers et les bandes faites de coquillages. Les femmes mariées et célibataires se distinguent de par leurs ornements.

Tribu Surma, communauté semi-nomade et l’une des plus guerrières de la région 

Dans la jungle du sud-ouest de l’Éthiopie, dans des huttes construites avec des branches, se trouve l’une des tribus éthiopiennes les plus guerrières de la région, les Surma, une tribu éthiopienne semi-nomade.

Les scarifications sont courantes : les hommes en ont en signe de lutte et de force, et les femmes pour des raisons esthétiques. Ils s’insèrent des plateaux en argile dans les lèvres et les oreilles et plus le plateau est grand, plus la femme est belle. Les plateaux peuvent mesurer jusqu’à 40 centimètres de diamètre.  

Il s’agit d’un ornement corporel que les femmes portent sur les lèvres et les oreilles une fois ces parties du corps dilatées. Cela a son importance au moment du mariage : plus le plateau que porte la mariée est grand, plus grande sera la dot demandée par sa famille, qui est généralement du bétail.

La tribu Mursi, peuple guerrier 

Les Mursi font partie des tribus éthiopiennes les plus attrayantes. Célèbres pour leur esprit guerrier et agressif. Ils vivent dans la vallée de l’Omo. Comme pour les Surma, ils maintiennent parmi d’autres traditions ancestrales la Dunga, une bataille festive entre jeunes pendant laquelle les guerriers qui remportent la victoire ont le droit de choisir une femme et obtiennent le respect des adversaires.

Les femmes Mursi portent des plaques en argile ou en bois insérées dans les lèvres et les oreilles, ainsi que des coiffures incroyables avec des ornements tels que des anneaux métalliques et plusieurs tissus. Les hommes ont des dessins spectaculaires peints à la craie blanche sur tout le corps. Vous serez ravis de découvrir le mode de vie de ces tribus et la culture de la vallée de l’Omo.

Les hommes et les femmes décorent leur corps avec des pigments naturels extraits de minéraux et de légumes qui sert également de répulsif d’insectes en les mélangeant à des cendres et à de l’urine de bétail. Il est également très courant que des scarifications soient faites sur les bras, la poitrine et le dos, en signe d’élégance, de force et de courage.

La tribu Dassanech, un peuple plein de coutumes

Dassanech est une autre tribu éthiopienne. Ils sont divisés par clans, 8 plus précisément. Ils appartiendront à l’un ou l’autre en fonction de leur ancêtre. Ils possèdent une structure patriarcale et, par conséquent, un groupe d’anciens appelé les Aras (qui signifie l’autorité) commande tous ces clans.

Les femmes ont toujours la partie supérieure du corps dénudée et portent un type de foulard ou un tissu de couleur vive qu’elles enroulent autour de la taille et marchent pieds nus. Leurs ornements sont très étranges : la plupart ont de petites perforations sous la lèvre inférieure qu’elles décorent généralement avec des plumes. 

À notre grande surprise, leurs accessoires sont très caractéristiques. Sur la tête, elles portent généralement des casquettes, des fermetures éclair, des capsules métalliques et d’autres objets qui sont normalement difficiles à trouver sur ces terres, raison pour laquelle ils les considèrent comme précieux et esthétiques.

Les accessoires sont les détails qui caractérisent le plus cette tribu. Au cou, elles portent généralement des colliers de couleurs vives. Les couleurs jaunes, oranges ou rouges sont les plus utilisées, probablement pour faire référence au soleil et pour s’adapter au climat chaud de leurs terres. Elles en portent également aux poignets et aux chevilles.

Les jeunes filles ou garçons sont encore circoncis ou excisées malgré que de plus en plus de femmes s’opposent à la mutilation sexuelle des filles. 

Vous pouvez en savoir plus en lisant ces 17 curiosités en Éthiopie à savoir avant de s’y rendre.

Comments are closed.